Dossier: Congo-Brazzaville

Operations à coeur ouvert du Congo - La Chaîne de l'Espoir

   

 

Premières opérations à coeur ouvert dans l'histoire du Congo-Brazzaville

 

Du 2 au 9 Novembre 2013,  une mission médicale de La Chaîne de l’Espoir menée par le Docteur Daniel Roux et composée de membres du CHU de Rangueil à Toulouse, procédera aux premières opérations à cœur ouvert de l’histoire du Congo Brazzaville.

Des opérations historiques en chirurgie cardiaque pour le milieu médical congolais au sein des infrastructures rénovées du CHU de Brazzaville, qui dispose désormais de nouveaux blocs opératoires, de salles de réanimation et d’équipements de stérilisation. La Chaîne a également contribué aux investissements à hauteur de 85.000€ en délivrant mobiliers, consommables et instrumentations.

Pour La Chaîne de l’Espoir, c’est une étape franchie  d’un travail démarré il y a 25 ans. 

 

 

Au coeur des opérations

 

Dès mardi 30 Octobre 2013, nos ingénieurs biomédicaux (Adolphe Luque, Philibert Hermine et Claire Besse) se sont rendus sur place pour vérifier la logistique et les installations nécessaires au bon déroulement des opérations cardiaques.

 Le Dr Anne-Berthe P’Memba (notre correspondante  cardiopédiatre) a dû, avec le Professeur Alain Deloche,  sélectionner lors d’une grande consultation, les cas les plus  urgents parmi les enfants de la liste d’attente. Dix enfants  souffrant de cardiopathies sévères seront ainsi opérés pendant  la mission par l’équipe médicale du Dr Daniel Roux (chirurgien  cardiaque, vice-président de La Chaîne de l’Espoir  et  responsable de l’antenne de Toulouse) au complet. Ils  débuteront les opération le lundi 4 novembre.

 

 

Des infrastructures neuves pour le CHU de Brazzaville

 

Présente au Congo depuis 1989, La Chaîne de l’Espoir a pu, en partenariat avec la Fondation Congo Assistance et grâce aux autorités du pays transférer en France près de 450 enfants.

L’antenne de La Chaîne de l’Espoir au Congo est composée de 4 médecins du CHU de Brazzaville : le Pr Samuel Nzigoula (ancien chef de service de pédiatrie), le Dr Anne-Berthe Mpemba (cardiopédiatre), le Dr Cécile Mapapa (pédiatre), et le Dr Emmanuel Koutaba (chef du service de chirurgie pédiatrique). 

Lien vers notre dossier Afrique 2012

 

 

L'institut du coeur de Brazzaville

 

Cette mission pose en même temps la première pierre symbolique d’un futur Institut du Cœur : l’ambition est de faire de Brazzaville la capitale médicale du Bassin du Congo en créant un centre référence en terme de chirurgie cardiaque et de formation pour le personnel médical congolais. 

Au-delà de l’apport financier, il faudra en effet garantir un transfert de compétences efficace et pérenne. Ce futur « Hubb » du Cœur deviendra alors pôle d’excellence en termes de prise en charge des maladies cardiaques congénitales et des maladies cardio-vasculaires. 


 

La Chaîne de l'Espoir au Congo

 

Présente au Congo depuis 1989, La Chaîne de l’Espoir bénéficie d’un accord conclu avec le Ministère de la Santé qui lui a permis de transférer en France près de 450 enfants.

L’antenne de La Chaîne de l’Espoir au Congo est composé de 4 médecins du CHU de Brazzaville: le Pr Samuel Nzigoula (ancien chef de service de pédiatrie), le Dr Anne-Berthe Mpemba (pédiatre), le Dr Cécile Mapapa (pédiatre), et le Dr Emmanuel Koutaba (chef du service de chirurgie pédiatrique). Et depuis 2002, notre action est renforcée par le partenariat avec la Fondation Congo Assistance, ONG présidée par Madame Antoinette SASSOU N’GUESSO, épouse du Chef de l’Etat dont les principaux domaines d’intervention sont la santé et l'éducation.


 

L’accès à l'éducation en Afrique

 

 La Chaîne de l’Espoir s’engage aussi  à promouvoir l’accès à l’éducation  pour les jeunes écoliers africains.  Elle favorise l’accès à l’école des enfants démunis grâce à un  soutien  matériel et un suivi médical mais  améliore également leurs conditions  d’étude à travers des projets de  réhabilitation d’établissements  scolaires et de mise en place de  cantines et de bibliothèques. Des travaux au bénéfice de 1300 enfants ont ainsi récemment été finalisés au Togo avec la rénovation d’un bâtiment comprenant 3 salles de classe et de latrines à l’école de Doumassesse ainsi que la réfection de toitures dans l’école de Gbonvié. 

Merci à vous tous d'être là pour soutenir notre cause et nos projets.