Revenir en arrière 09/07/2019 - 1000 coeursAfriquecoopération sud sud

1000 cœurs pour l’Afrique : le début de l’aventure

Transfert de 5 enfants cardiaques burkinabés au Centre Cardiopédiatrique Cuomo de Dakar.

Dans le cadre du soutien de La Chaîne de l’Espoir pour favoriser la coopération sud-sud en Afrique de l’Ouest, La Chaîne de l’Espoir organise le transfert de 5 enfants cardiaques burkinabés au Sénégal afin qu’ils puissent bénéficier d’une opération par les équipes médicales sénégalaises du Centre cardiopédiatrique Cuomo (CCPC) à Dakar.

Les 5 enfants âgés de 11 à 16 ans, atteints de cardiopathies complexes impossibles à réaliser au Burkina Faso, ont été sélectionnés par le Pr Gabriel Ciss, chirurgien cardiaque au CCPC lors de la première mission de chirurgie à cœur fermé qu’il avait dirigée en avril dernier aux côtés du Dr Adama Sawadogo, chirurgien cardiaque à l’hôpital Tengadogo de Ouagadougou.

Ces jeunes patients sont arrivés le 2 juillet à Dakar, accompagnés par un parent. Ils sont hébergés pendant tout leur parcours de soins au Pavillon des Enfants construit et ouvert par La Chaîne de l’Espoir en 2017, les interventions étant prévues entre le 8 et le 14 juillet. Le Dr Sawadogo ainsi qu’un anesthésiste burkinabé sont également présents pour intervenir aux côtés de l’équipe sénégalaise.

D’autres transferts vers le CCPC sont ainsi prévus chaque mois à raison de 5 patients venant du Mali, du Bénin, de la Côte d'Ivoire... La Fondation Engie, partenaire de longue date de La Chaîne de l’Espoir notamment pour la construction du Pavillon des Enfants de Dakar, financera la prise en charge de ces patients.

1000 cœurs pour l’Afrique 

Cette coopération entre pays de la région pour favoriser le développement de la chirurgie cardiaque pédiatrique fait partie des objectifs prioritaires de La Chaîne de l’Espoir.

Les pathologies cardiaques sont aujourd’hui un véritable problème de santé publique en Afrique. En 25 ans de présence africaine, La Chaîne de l’Espoir a développé une stratégie sur plusieurs axes : opérer des enfants - former des équipes médicales complètes et construire des structures hospitalières adaptées.

En 2020, elle concentrera ses efforts à travers le programme "1 000 cœurs pour l’Afrique" pour rendre plus efficace l’accès aux meilleurs soins à des populations et des enfants défavorisés tout en consolidant et en mutualisant les compétences de son réseau médical.

Des campagnes de dépistage des cadiopathies infantiles

Ce vaste programme sera complété par des campagnes de dépistage - prévention des cardiopathies infantiles, notamment au Sénégal et au Mali.

La première campagne aura lieu dès cet été, du 27 juillet au 3 août au cours de laquelle une trentaine de cardiologues, pédiatres étudiants en médecine et para-médicaux se rendront dans la région de Ziguinchor pour déterminer sur une population d’un millier d’enfants la prévalence des cardiopathies, mettre en œuvre une stratégie de prévention précoce et un traitement préventif approprié si nécessaire.

Ce programme ouvre des perspectives nouvelles pour nos médecins référents qui jusque-là n’avaient d’autres choix que de transférer ces petits patients en France ou en Europe pour un coût très onéreux, des formalités administratives contraignantes et donc un nombre d’enfants limité.