Coordinateur Pays basé à Kaboul (Afghanistan)

Contexte de travail

La Chaîne de l’Espoir est une ONG française offrant un accès à des soins médicaux pour les enfants vulnérables dans les pays en développement.

En 2005, La Chaîne de l’Espoir a construit l’Institut Médical Français pour l’Enfant (IMFE) à Kaboul, un hôpital pédiatrique à but non lucratif, afin de fournir des soins chirurgicaux de haute qualité pour les jeunes patients. Depuis 2006, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est responsable de la gestion globale de l’IMFE, La Chaîne de l’Espoir restant en appui médical. En 2016, l’hôpital s’est agrandi avec l’ouverture du Pôle Mère-Enfant offrant des services de gynécologie, obstétrique et néonatologie.

Les actions de La Chaîne de l’Espoir en Afghanistan sont donc de fournir :

  • Un appui-conseil, formation et appui-technique médical, paramédical, biomédical, technique, par des missions de bénévoles de La Chaîne de l'espoir dans leur domaine d’expertise.
  • Une contribution au fonds de solidarité, programme social de l’IMFE qui vise à faciliter l’accès aux traitements médicaux et chirurgicaux pour les enfants démunis.
  • Un accès aux services de soins de santé pour les enfants et les femmes les plus démunis des régions reculées de l’Afghanistan à travers le programme Welfare et “Pavillon des Femmes et des Enfants” (PVE).

Le budget du programme pluriannuel (2018-2021) est de 10 millions d’euros, financé par l’Agence Française de Développement à hauteur de 7 millions d’euros.

Contexte spécifique à cette mission en 2019

La Chaîne de l’Espoir poursuivra l’accompagnement de la qualité des soins avec un accent particulier sur l’activité de gynécologie-obstétrique, la cardiologie et chirurgie cardiaque notamment pour les adultes. La Chaîne de l’Espoir développe aussi sa participation à la formation académique en plus de la formation assurée au sein des services de l’hôpital. La Chaîne de l’Espoir continuera de défendre l’accès gratuit aux soins spécialisés de qualité pour les enfants et femmes afghanes les plus vulnérables.

Contexte sécuritaire

Le contexte sécuritaire reste relativement instable à Kaboul. Le coordinateur pays travaille et vit sur le vaste site de l’hôpital français situé dans le sud de la ville. Les déplacements en ville sont autorisés uniquement pour des motifs professionnels, sous réserve de l’accord de l’IMFE.

 

Résumé de la mission générale du poste

Dans le cadre de la politique générale des programmes mise en place par La Chaîne de l’Espoir et des grandes orientations définies pour le programme Afghanistan, le titulaire du poste est en charge du suivi de projets sur le terrain en étroite collaboration avec le siège de La Chaîne de l’Espoir basé à Paris, les partenaires locaux et les équipes projet locales. Il représente l’ONG auprès des partenaires et bailleurs de fonds.

Position dans l'organisation

  • N+2 : Directrice des programmes
  • N+1 : Coordinateur de programmes
  • N-1 : Chef de projet expatrié du PVE et équipe nationale composée d’environ 20 personnes

 

Principales activités

L’ensemble des activités sont réalisées en étroite collaboration avec le siège.

  • Suivre les projets en cours de La Chaîne de l’Espoir en Afghanistan : le projet de formation et de soins à l’IMFE et le Pavillon des Femmes et des Enfants (PVE) ; concernant le PVE, le coordinateur pays supervise le projet médical et social et l’organisation RH.
  • Faciliter et suivre les missions médicales, paramédicales et de coordination (accueil et briefing notamment sur le contexte sécuritaire, encadrement et débriefing des missionnaires de La Chaîne de l'Espoir à Kaboul). Environ 60 missions sont organisées chaque année.
  • S’assurer de la mise en place et de la mise en œuvre des procédures support (comptabilité, budgets, trésorerie, achats, RH, stocks, etc.) et de contrôle interne : il/elle s’assure de leur stricte application et de leur conformité avec les principes, règles et procédures définis par La Chaîne de l'Espoir et les bailleurs de fonds concernés, en lien avec le chef de projet et les services du siège concernés.
  • Travailler en étroite collaboration avec l’IMFE sur la collecte et circulation des données.
  • Etre garant de la qualité de la gestion budgétaire et de l’information financière remontée au siège.
  • Assurer la représentation de La Chaîne de l'Espoir auprès des partenaires de l’IMFE, de l’ambassade de France, des partenaires techniques et financiers et ONG présents en Afghanistan, et collectifs locaux dont La Chaîne de l'Espoir est membre.
  • Assurer le suivi de la situation sécuritaire et le respect des consignes de sécurité du personnel envoyé par La Chaîne de l'Espoir en Afghanistan : en lien avec la direction de l’hôpital et les responsables sécurité de l’IMFE et de l’AKDN. Le coordinateur pays participe aux réunions de sécurité organisées par INSO et l’Ambassade de France, est responsable d’informer l’ambassade des missions en cours (présence d’expatriés à l’IMFE) et de transmettre au siège immédiatement toute information d’urgence.
  • Assurer la visibilité de La Chaîne de l'Espoir et de ses programmes en Afghanistan (articles, newsletter, évènements etc.).
  • Assurer la rédaction des rapports aux bailleurs de fonds en collaboration le siège et la responsable des financements institutionnels.
  • Assurer la recherche de financements auprès des bailleurs de fonds institutionnels et privés financements.

Le coordinateur pays fait remonter au siège tous les problèmes qui surviennent (ou pourraient survenir) dans la mise en œuvre des activités de La Chaîne de l'Espoir en Afghanistan.

 

Ville : Kaboul / Afghanistan

Formation : Diplômé en gestion de projets de développement et/ou humanitaire ou en sciences sociales, relations internationales avec une expérience dans la gestion de projets de développement.

Expériences : 

  • Expérience préalable de 3 à 5 ans dans la gestion de projet de développement et/ou humanitaire
  • Au moins une expérience en expatriation dans un pays difficile
  • Une expérience dans le secteur de la santé est un atout
  • Une connaissance de la région Afghanistan / Pakistan est un atout

Langues parlées : Parfaite maîtrise écrite et orale du français et de l’anglais

Compétences et habiletés en adéquation avec le profil de poste :

  • Grand sens de la diplomatie, capacité à travailler dans un fonctionnement horizontal avec des partenaires locaux
  • Bonne connaissance du cycle de projet
  • Compétence en gestion de la sécurité
  • Bonne capacité de rédaction et de synthèse
  • Autonomie, proactivité
  • Maîtrise informatique standard (Microsoft office package and internet)
  • Bonne présentation orale, capacité de représentation
  • Grande résistance au stress, capacité à vivre dans un contexte d’isolement social partiel ou total

Contrat : CDD 1 an renouvelable

Rémunérations et bénéfices :

  • Salaire mensuel d’entrée de 2400 € à 2800 € brut selon expérience (+ 13ème mois)
  • Per diem : 1000 € par mois

Transport et logement :

  • Prise en charge des déplacements vers et sur le lieu de travail
  • Chambre individuelle dans logement collectif pris en charge

Couverture médicale : 100% de couverture des frais médicaux + assurance rapatriement

Congés et RnR :

  • 2 jours de congés par mois travaillé + 6 jours de RNR toutes les 8 semaines
  • Prise en charge du transport du lieu de travail vers le domicile

 

Documents à envoyer : CV + LM + 3 références des derniers employeurs à Philippe Legoff - plegoff@chainedelespoir.org et Sophie Tran - stran@chainedelespoir.org

Date de fin de validité : 30/11/2018

Postulez