Revenir en arrière 18/03/2020 - coronaviruscovid 19mobilisation

COVID-19 : La Chaîne de l'Espoir reste mobilisée

La Chaîne de l'Espoir poursuit ses actions à travers le monde

Depuis plusieurs jours, la France et de nombreux pays sont confrontés à l'épidémie de COVID-19.

Dès les premiers signaux d'alerte, La Chaîne de l'Espoir a pris les dispositions qu'imposait cette crise sanitaire majeure pour veiller à la sécurité des enfants malades et à celle de ses salariés et des bénévoles soignants qui s’engagent avec elle en France et dans le monde. Fort heureusement, aucun cas de coronavirus n'est à déplorer parmi les enfants pris en charge ainsi que les salariés et bénévoles de La Chaîne de l'Espoir.

Malgré les difficultés, nous poursuivons nos actions dans les différents pays où nous agissons avec l'aide des personnels de santé formés et des hôpitaux construits grâce à vous. Par exemple, au Sénégal, près de cinq enfants sont opérés chaque semaine par des médecins formés grâce à vous. Et dans quelques jours, ce sont six enfants originaires du Bénin qui seront transférés au Centre Cuomo de Dakar pour y être opérés à cœur ouvert.

En France, nos nombreux bénévoles médicaux se sont mis à la disposition des autorités nationales pour venir en aide aux Français et lutter contre la pandémie de coronavirus.

Notre équipe de la Relation Donateurs reste à votre écoute :

Prenez soin de vous et des vôtres.

Découvrez toutes les actions que nous avons mené en France...

07/04 - La Chaîne de l'Espoir soutient l'Hôpital Privé Gériatrique les Magnolias

Le 7 avril a été une nouvelle journée d'action solidaire et technique pour le Service biomédical de La Chaîne de l'Espoir.

Asma Dergal, Elsa Negre et Arnaud Ferron ont réalisé des réparations, des contrôles ainsi que des calibrages de pousse seringues et ventilateurs pour les patients.

Objectif de ces préparatifs et vérifications : venir en aide à l'Hôpital Privé Gériatrique les Magnolias (HPGM), situé 77 rue du Perray, à Ballainvilliers, en région Île-de-France. Cet établissement de santé accueille des personnes âgées proposant un parcours de santé et de vie qui favorise le bien vieillir.

06/04 - La Chaîne de l'Espoir soutient d'autres acteurs de la solidarité

À l'écoute des établissements de santé français, La Chaîne de l'Espoir répond aussi présent pour venir en aide aux acteurs de la solidarité. Confrontées à la pandémie de COVID-19, ces organisations doivent garantir la protection de leurs salariés pour être toujours en mesure de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin.

Ainsi, selon les sollicitations formulées, les donations effectuées par La Chaîne de l'Espoir ont pris la forme de masques, de tenues de bloc ou encore de blouses. Ces différents consommables ont été mis à la disposition des ONG et associations du secteur social / médical-social qui en ont fait la demande auprès de notre association comme Action contre la Faim (ACF), l'Association d'Aide aux Jeunes Travailleurs (AAJT) ou l'UNAPEI-Alpes Provence.

Directeur Logistique d'ACF, Jean-Baptiste Lamarche nous a envoyé le message solidaire suivant : "Un immense MERCI pour cette donation qui va être extrêmement utile pour nos équipes intervenant sur le terrain en France." Le directeur général de l'AAJT nous a quant à lui écrit ces quelques mots : "Nous vous remercions très vivement, vous et l'ensemble de l'équipe de La Chaîne de l'Espoir, pour ce soutien généreux que vous nous apportez dans la circonstance. Au sein de nos établissements collectifs, les enfants et les jeunes adultes que nous accompagnons (dont une proportion significative pâtit d'états de santé dégradés) et plusieurs des professionnels qui travaillent à leurs côtés en toute proximité sont très exposés. Ces masques seront donc très précieux !". Directeur du Pôle de Gérontologie Saint Damien à Mulhouse, Frédéric Du Sart nous a transmis le message suivant : "Très ému une nouvelle fois de pouvoir oeuvrer à vos cotés, ce qui me donne beaucoup de joie et d’espoir dans l’avenir. Merci sincèrement pour votre engagement, votre professionnalisme et vos convictions humanistes." Enfin, Jacky Perrudin, en qualité de Directeur Logistique de Médecins du Monde, a tenu à remercier La Chaîne de l'Espoir pour son support.

Tant que ses stocks le permettront, La Chaîne de l'Espoir se tiendra prête à aider les associations qui en auraient besoin pour affronter cette crise sanitaire inédite.

03/04 - Soins aux enfants en France : des familles d’accueil mobilisées

En France, 17 enfants venus essentiellement d’Afrique et souffrant de pathologies cardiaques ont pu être opérés dans les hôpitaux de Paris, de Bordeaux ou encore de Toulouse.

Aujourd’hui, Luca, Kadiatou et les tous les autres enfants sont confinés auprès de leurs familles d’accueil. Des familles d’accueil généreuses et dévouées qui continuent de prendre soin des enfants, en leur offrant un quotidien chaleureux et confortable, afin qu’ils reprennent des forces au plus vite. Entre activités diverses (jeux, jardinage, lecture…) et moments de détente, les enfants sont très occupés. Bien entendu, les familles d’accueil veillent à garder un contact régulier avec les familles des enfants, en leur donnant des nouvelles quotidiennement.

Les arrivées initialement prévues en France pendant cette période de confinement ont été reportées à une date ultérieure, et les enfants seront pris en charge dès que possible en fonction des évolutions liées au Covid-19.

03/04 - Accompagnement des enfants en France

Dans le cadre de notre programme d’accompagnement des enfants hospitalisés en France, les visites des bénévoles aux enfants ont été suspendues depuis le début du confinement afin d'éviter tout risque de contamination et protéger au mieux chacun. Néanmoins, les liens sont maintenus tant que possible entre les bénévoles et les enfants (cartes postales, appels téléphoniques…), grâce au soutien du personnel dans les établissements (auxiliaires, infirmières, psychologues…) qui contribue activement à maintenir ces contacts réguliers, très importants pour les enfants.

02/04 - Message urgent du Professeur Deloche et du Dr Cheysson

Chers Amis, 

17... Ils sont 17 enfants venus essentiellement d'Afrique, tous opérés du cœur dans les hôpitaux de Paris ou de Toulouse, et qui sont coincés en France par le confinement. Ils s'apprêtaient à rentrer chez eux, et la progression du virus en a décidé autrement. Merveilleuses familles d'accueil ! Elles ont toutes ouvert les bras pour rassurer ces petits et les garder auprès d'elles le temps qu'il faudra...

Nous vivons un drame planétaire. Tout est bouleversé. La vie des enfants que nous aidons, la vôtre, la mienne... Comme vous, je suis confiné chez moi, et je ne reste en lien avec nos équipes que par téléphone ou vidéoconférence.

Dans ces circonstances si particulières, les habitudes et les certitudes de La Chaîne ont été balayées. Nous avions en stock quelques respirateurs, des seringues électriques, des réserves de plusieurs milliers de masques : tout ce matériel est parti dans les hôpitaux français qui en avaient cruellement besoin.

De la même manière, les médecins et infirmières, qui partent au bout du monde pour La Chaîne, sont retournés dans leurs établissements hospitaliers en France.

Mais de là-bas, d'Asie et d'Afrique, ils nous appellent déjà. Le danger guette, le Covid-19 arrive... Nous devons nous préparer à les aider.

Ces médecins que nous avons formés, au Cambodge, en Afghanistan, au Sénégal, au Mali, cette grande famille des soignants de La Chaîne va avoir besoin de nous... Imaginez, il n'y a que 3 respirateurs pour tout le Burkina Faso, seulement 4 lits de réanimation pour le Togo... Dans ces pays, les services de santé vont être débordés, submergés, et nous venons d'apprendre que nos structures dédiées aux malades cardiaques, à Dakar et à Bamako, vont être réquisitionnées, tandis que notre Pavillon des enfants à Kaboul va être transformé en accueil pour les malades du Coronavirus.

À l'heure actuelle, une permanence de La Chaîne répertorie les demandes. Devant une situation jamais connue, nous devons rester solidaires. Solidaires ici et maintenant. Bientôt, solidaires avec tous ceux qui souffrent là-bas.

Nous avons toujours été du côté des plus fragiles. Nous poursuivrons cette tâche dans l'urgence pour tenter, à notre mesure, de combattre ce mal qui nous assaille.

Parce que vous avez été avec nous, parce que dans le passé nous avons mené nos missions grâce à vous, j'ai voulu vous faire partager nos préoccupations d'aujourd'hui et je tiens, demain, à vous tenir au courant des décisions que l'actualité médicale nous obligera à prendre...

Merci de ne jamais abandonner.

Professeur Alain DELOCHE et Docteur Éric CHEYSSON

>> Je fais un don

02/04 - La Chaîne de l'Espoir soutient l'Hôpital privé Paul d'Égine

Jeudi 2 avril, 16e jour de confinement, le Service Biomédical de La Chaîne de l'Espoir a reçu une demande formulée par l'Hôpital privé Paul d'Égine situé 4 Avenue Marx Dormoy, à Champigny-sur-Marne, en région Île-de-France.

Même si ses stocks se réduisent grandement, La Chaîne de l'Espoir a une nouvelle fois répondu présent : notre association a mis à la disposition de cette structure hospitalière 10 débitlitres à oxygène. Des équipements indispensables pour garantir l'oxygénation des patients en situation d'insuffisance respiratoire.

Enfin, nous tenons à remercier chaleureusement le Dr Didier Frémont, médecin référent à La Chaîne de l'Espoir depuis sa création en 1994, pour son alerte et son soutien indéfectible.

02/04 - La Chaîne de l'Espoir soutient la Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP)

Toujours mobilisé, le Service Biomédical de La Chaîne de l'Espoir est à l'écoute des demandes formulées par les établissements hospitaliers français.

Hier, mercredi 1er avril, ce fut au tour de la Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP), entité qui regroupe un millier d'établissements de santé privés en France, de solliciter Elsa, Asma et Arnaud.

En réponse à cette demande, ils ont procédé au contrôle, à la réparation ainsi qu'à la préparation de 15 pousse-seringues et 6 pompes PCA (Analgésie Contrôlée par le Patient), ces derniers équipements médicaux permettant de traiter la douleur.

Tout le matériel a été pris en charge par la Clinique Ambroise Paré située 25-27 Boulevard Victor Hugo, à Neuilly-sur-Seine, dans le département des Hauts-de-Seine.

30/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient le SMUR de Lariboisière

Vendredi 27 mars, le Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (SMUR) de Lariboisière a sollicité La Chaîne de l'Espoir pour un prêt de débilitres. En l'occurrence, nous disposions de 18 dispositifs avec détendeurs et de 5 dispositifs muraux. Assistante du Professeur Patrick Plaisance, Maria Da Silva Baptista est venue en personne chercher ces équipements au siège de l'association.

Responsable des projets hospitaliers à La Chaîne de l'Espoir, Elsa Negre précise : "Les débilitres sont très recherchés actuellement pour la prise en charge respiratoire des patients. Normalement, il s'agit de dispositifs standards à faible coût : 40 euros en neuf et 5 euros en occasion. On peut ainsi mesurer l'urgence de la situation des services médicaux français."

30/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient le CHR d'Orléans

Le jeudi 26 mars, le Service Biomédical de La Chaîne de l'Espoir a préparé les deux derniers ventilateurs de réanimation SIEMENS Servo 900 en sa possession. Si ces dispositifs médicaux ne sont pas les plus récents, ils ont prouvé leur efficacité et se montrent aujourd'hui particulièrement précieux.

C'est en toute fin de matinée que ces deux équipements ont été pris en charge au siège parisien de La Chaîne de l'Espoir par un transporteur pour être acheminé au plus vite au Centre Hospitalier Régional d'Orléans et répondre ainsi à la demande formulée par l'équipe biomédicale de cet établissement hospitalier.

Pour mémoire, le service biomédical de La Chaîne de l'Espoir et celui du CHR d'Orléans avec le technicien biomédical Naseur Namia sont étroitement liés depuis plus de deux ans et le projet Unité de Chirurgie Pédiatrique André Festoc (UCPAF) à Bamako, au Mali. En effet, Naseur Namia a accueilli pendant un mois au sein de son service, Samba Mariko, technicien biomédical en provenance de Bamako, afin de le former. En outre, Naseur Namia a pris part en tant que bénévole de La Chaîne de l'Espoir à deux missions à Bamako. Enfin, le CHR d'Orléans nous cède régulièrement des dispositifs médicaux. Il était donc tout naturel de répondre favorablement à leur demande.

27/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient l’Hôpital Privé de Versailles

Jeudi 26 mars, La Chaîne de l'Espoir a été contactée par M. Chams-Eddine Bourezak, Pharmacien gérant de l’Hôpital Privé de Versailles, structure appartenant au Groupe RAMSAY et située 7 bis rue de la porte de Buc, à Versailles, dans le département des Yvelines. Dans le cadre d'un renforcement en équipements, nous avons été sollicité pour des dispositifs de perfusion, à savoir des pousse seringues et des pompes à perfusion.

Grâce à un don récemment effectué par la société MINDRAY qui, depuis 5 ans, soutient La Chaîne de l’Espoir en matériels, nous avons été en mesure une nouvelle fois de répondre présent et de mettre en prêt ces dispositifs médicaux. D'ailleurs, contrôlés il y a quelques jours, ils ont pu être rapidement déployés et pris en charge l'après-midi même par les équipes de l’Hôpital Privé de Versailles.

27/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient la Clinique de l'Estrée

Hier, jeudi 26 mars, La Chaîne de l'Espoir a été sollicitée par Mme Magali Bomou, Responsable des Achats et de la Logistique au sein de la Clinique de l’Estrée, entité du Groupe ELSAN. Situé 35, rue d’Amiens à Stains, dans le département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France, cet établissement se trouvait confronté à une urgence : ouvrir au plus vite des lits de réanimation. C'est pour répondre à cette urgence que notre association a été contactée. Ainsi, deux électrocardiographes et un défibrillateur ont été mis à leur disposition.

Une fois préparés, ces équipements médicaux ont été récupérés dans la journée par les équipes de la Clinique de l’Estrée qui, l'an dernier, nous avait cédé de nombreux équipements.

24/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient le Groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon

Sollicitée par le Directeur des Achats et de la Logistique du Groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon, situé 125 rue d’Avron, dans le 20e arrondissement à Paris, l'équipe biomédicale de La Chaîne de l'Espoir a procédé aujourd'hui à une nouvelle opération de contrôle, de préparation et de conditionnement de dispositifs médicaux.

Plus précisément, afin de répondre favorablement à cette demande, il a été procédé à l'équipement et au contrôle de : 

  • 8 moniteurs multiparamétriques pour la surveillance des paramètres physiologiques des patients,
  • 15 pousse-seringues pour l'administration de drogues et de médicaments.

C'est demain, mercredi 25 mars, que ces équipements médicaux seront pris en charge par la structure hospitalière précitée et déployés au sein des services de santé concernés.

Responsable du Service Biomédical de La Chaîne de l'Espoir, Arnaud Ferron déclare : "Nous ne baissons pas les bras mais nos réserves en équipements commencent à s’épuiser".

23/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient l'Hôpital Sainte-Anne

Ce matin, La Chaîne de l'Espoir a été sollicité par le Centre Hospitalier Sainte-Anne, dans le 14e arrondissement, à Paris. Notre équipe biomédicale s'est donc rendue au siège de l'association dans l'arrondissement voisin afin d'y préparer de nouveaux équipements, à savoir des pousse-seringues ainsi que des pompes à perfusion.

Ces différents équipements médicaux ont d'ores et déjà été pris en charge par l'Hôpital Sainte-Anne. Pour mémoire, c'est dans cet établissement hospitalier que l'aventure humaine de La Chaîne de l'Espoir a commencé grâce à des hommes et des femmes de bonne volonté.

Responsable du Service Biomédical, Arnaud Ferron se rendra cette semaine à La Chaîne de l'Espoir pour contrôler et préparer d'autres équipements à destination des structures sanitaires parisiennes. "La situation devient compliquée en Île-de-France" précise-t-il avant d'ajouter : "nous aiderons autant que nous pourrons aider".

20/03 - La Chaîne de l'Espoir soutient le CHRU de Nancy

En cette période de pandémie mondiale du COVID-19, La Chaîne de l’Espoir s’engage aussi auprès des équipes médicales françaises notamment par le prêt d’équipements médicaux et logistique.

La région Grand Est étant largement touchée par cette crise sanitaire inédite, le Centre Hospitalier Régional et Universitaire (CHRU) de Nancy se trouve confronté à un afflux de patients plus important chaque jour. Ainsi, les équipes biomédicales ont contacté La Chaîne de l’Espoir en raison d'une pénurie de dispositifs médicaux, notamment les équipements de réanimation (respirateurs, dispositifs de perfusion, moniteurs de débit cardiaque,…).

L'engagement de La Chaîne de l’Espoir dans le cadre humanitaire est marqué par cette crise sanitaire mondiale et nous accompagnerons toutes les actions pour soutenir la prise en charge des patients. Aujourd'hui, notre équipe a été mobilisée en urgence pour répondre favorablement à cette demande du CHRU de Nancy et le département Infrastructure et équipements a été délégué pour tester, préparer et conditionner des respirateurs de réanimation, des moniteurs de surveillance multiparamétriques pour la prise en charge des patients...

En outre, La Chaîne de l’Espoir a pris en charge l’acheminement de ce matériel vers Nancy en affrétant un transporteur privé pour aider les services biomédicaux et logistiques. Dès l’arrivée des équipements, les équipes du CHRU de Nancy les ont installés auprès des patients, signe d'une véritable urgence.  

Ce matin encore, les équipes biomédicales de Nancy nous ont sollicité pour de nouveaux besoins en équipements :

  • 16 pousse-seringues,
  • 10 pompes à nutrition,
  • 16 pousse-seringues pour nutrition entérale,
  • 2 moniteurs de débit cardiaque.

Bien entendu, nous allons continuer notre action auprès de cet établissement hospitalier mais nous répondrons aussi aux autres besoins médicaux et paramédicaux qui ne cessent d’augmenter au fil des jours.

La Chaîne de l’Espoir agit au quotidien pour lutter contre la pandémie mondiale du COVID-19.