S'engager pour les filles

L’instruction des filles : un enjeu majeur

>> Je soutiens les programmes en faveur de l'éducation

Les obstacles à l’éducation d'enfants en situation de vulnérabilité sont nombreux, ceux qui concernent les filles le sont encore davantage car elles sont victimes d'inégalités et souffrent de discriminations tout au long de leur parcours. 

Ainsi, 132 millions de filles ne vont pas à l’école aujourd’hui et on estime qu'elles sont une fois et demie plus susceptibles que les garçons de ne jamais y aller (Institut de statistique de l'Unesco).

Quand elles sont scolarisées, de nombreux facteurs peuvent influer négativement sur la poursuite de leurs études tels que la pauvreté des familles, l’éloignement des établissements scolaires, des infrastructures inadaptées, le poids des traditions ou encore les mariages précoces... Selon l’UNICEF, chaque année dans le monde, 12 millions de filles sont mariées pendant leur enfance, ce qui entraîne souvent des grossesses précoces, mettant en péril leur éducation et leur santé.

Pourtant, l'éducation des filles constitue un enjeu majeur :

  • A un niveau individuel, pour leur permettre d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires à leur épanouissement et leur autonomie.
  • A un niveau collectif, puisque l’instruction des filles agit positivement sur bien des domaines et sauve des millions de vies ! En effet, l’augmentation du niveau d’éducation des filles améliore la santé maternelle et réduit la mortalité infantile.

C’est pourquoi La Chaîne de l’Espoir développe, depuis son origine, des projets qui non seulement favorisent l’accès des filles à l’école mais agissent aussi pour leur maintien à l’école, notamment :

Une école dédiée aux petites et jeunes filles

Dans le cadre de notre programme en Inde, cette école accueille 200 écolières en situation de vulnérabilité dans un quartier pauvre de Jaipur. Un enseignement gratuit et de qualité leur est dispensé et elles participent à des activités favorisant leur développement personnel. Des petites filles issues de communautés isolées bénéficient d’un transport scolaire.

Des formations sur la santé sexuelle et reproductive

Ces formations sont délivrées à des enseignants, et des élèves de secondaire sont sensibilisés pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses précoces. 

La sensibilisation de la communauté sur l’importance de l’éducation et la lutte contre la discrimination

Cette sensibilisation de la communauté se passe à travers, selon les programmes, des sessions d’information, des défilés du théâtre de rue et des campagnes en faveur de la scolarisation des filles.

Un accompagnement psycho-social des enfants et leurs parents

Cet accompagnement contribue à les aider à surmonter des difficultés susceptibles d’entraîner une déscolarisation.

La construction ou rénovation de latrines séparées dans des établissements scolaires

Les latrines séparées permettent également aux jeunes filles de préserver leur intimité.

Des formations sur la non-violence ainsi que des ateliers pour favoriser l’expression orale et écrite

Ces formations permettent de développer la confiance en soi et encourager notamment le respect mutuel…

La sensibilisation des enfants à leurs droits...

...parce que ce sont des acteurs qui vont œuvrer pour une société plus juste.

>> Je soutiens les programmes en faveur de l'éducation