Santé maternelle et infantile

La Chaîne de l'Espoir recherche en permanence des volontaires pour l'accompagner dans ses missions humanitaires.

La Chaîne de l'Espoir recrute

Pour ses missions de courte ou moyenne durée, La Chaîne de l’Espoir recherche :

  • Gynécologues obstétriciens
  • Anesthésistes spécialisés en gynécologie-obstétrique et néonatologie
  • Pédiatres néonatologistes
  • Sages-femmes
  • Infirmier(e)s de réanimation néonatale

Découvrez ci-dessous nos actions en Afghanistan, aux Comores, en Côte d'Ivoire...

Intéressé(e) pour rejoindre nos équipes, contactez :

Une maternité de référence à Kaboul

La Chaîne de l’Espoir, avec le soutien de l’Agence Française de Développement et en collaboration avec le Réseau de Développement Aga Khan, étend son offre médico-chirurgicale à l’adulte avec la création d’un service de gynécologie-obstétrique et de néonatologie.

Extension de l’Institut Médical Français pour l’Enfant de Kaboul, ce nouveau pôle Mère-Enfant, qui a ouvert ses portes à l’automne 2016, est le seul centre spécialisé (de type 3) dans la prise en charge des grossesses, des naissances physiologiques, des pathologies maternelles et infantiles et des urgences obstétricales. La Chaîne de l’Espoir a pour rôle de former et d’accompagner les équipes médicales jusqu’à leur complète autonomie. À terme, ce pôle sera un centre de formation reconnu par l’université pour les métiers de la périnatalité.

Revitalisation de centres de santé sur l’ile d’Anjouan

L’Union des Comores fait partie des pays les plus pauvres du monde et pâtit d’un grave déficit de structures de santé fonctionnelles, bien équipées et mettant à disposition un personnel soignant formé. L’île d’Anjouan est celle des trois îles de l’Union la moins bien pourvue.

La Chaîne de l’Espoir, conjointement avec l’association comorienne MAEECHA, a initié un programme visant à améliorer la prise en charge médicale des patients du Sud de l’Ile d’Anjouan, dans les établissements de Domoni et M’rémani, avec une vigilance particulière pour les femmes enceintes, jeunes mères et enfants :

  • En formant les équipes médico-chirurgicales en charge du suivi des grossesses et des accouchements (y compris par césarienne), de la chirurgie gynéco-obstétricale, des urgences, de la chirurgie simple pour adultes et de la chirurgie pédiatrique la plus courante.
  • En rendant ces établissements fonctionnels sur le plan des infrastructures, des équipements et de l’organisation générale.

Un pôle maternité et pédiatrique de référence à Bingerville

Porté par la Fondation Children of Africa (FCOA), l’Hôpital Mère Enfant (HME) de Bingerville en Côte d’Ivoire sera un établissement privé à but non lucratif, avec mission de service public. Actuellement en construction, l’hôpital ouvrira ses portes courant 2017.

Il s’agira d’un établissement de 110 lits. Les prestations médicales proposées seront : le suivi des grossesses, le diagnostic anténatal, l’accouchement et la prise en charge du post partum, la pédiatrie médicale et chirurgicale, la gynécologie médicale et chirurgicale, les urgences médicales et le counseling (éducation à la santé et planification familiale).

Témoignage du Dr Jean-Michel Muray

Dr Jean-Michel Muray, gynécologue obstétricien et volontaire bénévole depuis 2012

« Je viens de passer trois semaines à Kaboul pour préparer l’ouverture de la maternité : bâtiment ultra moderne, équipement neuf, on ne sait plus si on est à Kaboul ou dans une nouvelle maternité française ! Les équipes médicales et paramédicales afghanes sont dans les starting-blocks, motivées, volontaires, avides d’échanges professionnels. Pour les accompagner au début de cette belle aventure, elles demandent un soutien régulier par des gynécologues français pour des séjours d’une à deux semaines. N’hésitez pas venir les aider ! »