Revenir en arrière 11/03/2020 - programmessantéequitablesanté scolaire

Les avancées concrètes de nos programmes

Toute une chaîne de compétences pour faire vivre l’espoir

Nos programmes Santé

Former des médecins aux actes élémentaires de chirurgie, rendre accessibles des soins médicaux vitaux là où presque rien n’existe, intégrer systématiquement un volet formation dans le cadre de nos missions sur le terrain… Ce sont toutes ces actions mises bout à bout qui font l’efficacité de notre approche et nous permettent de sauver tant de vies. En voici de nouveaux exemples concrets.

Au Tchad, développer la chirurgie essentielle

Dans de nombreux pays défavorisés, les populations rurales vivent éloignées des structures hospitalières qui se concentrent dans les grandes villes. Or la chirurgie, et notamment les actes de chirurgie simples tels que la césarienne, la prise en charge d’une fracture ouverte ou encore d’une appendicite, est tout aussi vitale au cœur de ces déserts médicaux. Et qu’y a-t-il de plus injuste pour un enfant que de perdre la vie faute de pouvoir accéder rapidement à une opération et une anesthésie de qualité ?

C’est pourquoi La Chaîne de l’Espoir forme aux actes de chirurgie la plus simple des médecins locaux exerçant dans des centres de soins reculés. C’est le cas au Tchad, où 78 % de la population vit en zone rurale*. Nous y développons un projet pilote visant à donner accès aux familles, à moins de 2h de chez elles, à des soins chirurgicaux essentiels. Pour cela, nous dispensons à des médecins généralistes des régions isolées une formation diplômante pour leur permettre d'opérer rapidement et de sauver des vies.

*Source : Banque Mondiale, 2018

Au Bénin, notre savoir se décline dans les services hospitaliers dédiés aux grands brûlés

La vente d’essence de contrebande à l’origine d’incendies ravageurs ainsi que les accidents domestiques engendrent au Bénin de nombreux cas de brûlures graves, particulièrement chez les enfants. Les services des Grands Brûlés au CHU-MEL et au CNHU de Cotonou assurent leur prise en charge spécialisée. Fin 2019, nous avons mené une nouvelle mission au CNHU : 8 enfants ont pu être opérés de séquelles de brûlures.

Outre les interventions chirurgicales réalisées par nos équipes, des enseignements pratiques ont été dispensés aux internes et aux kinésithérapeutes de l’hôpital, qui se spécialisent en chirurgie pédiatrique. Dans le cadre de ce programme, nous souhaitons désormais renforcer le suivi des enfants brûlés aigus, améliorer les procédures d’anesthésie pour une meilleure prise en charge de la douleur et continuer de former des personnels locaux au traitement chirurgical des séquelles de brûlures.

3 nouvelles missions de chirurgie orthopédique en Jordanie

Cela fait désormais plus de 7 ans que La Chaîne de l’Espoir intervient en Jordanie, majoritairement auprès des enfants syriens réfugiés dans ce pays. Chaque année, nous y organisons plusieurs missions de chirurgie orthopédique et cardiaque, grâce au soutien de l’Union Européenne - Protection Civile et Aide Humanitaire.

Ainsi, en décembre 2019, une mission en chirurgie orthopédique a permis de voir plus de 60 enfants en consultation et d’en opérer 20, et deux autres ont été organisées début 2020. Les cas traités sont principalement des malformations congénitales telles que des luxations de la hanche. C’est précisément ce dont souffrait la petite Baian dont nous vous avions parlé dans le cadre de notre campagne de mobilisation de fin d’année.

Alors que les souffrances et les carences médicales sur place sont flagrantes, nous devons redoubler d’efforts pour assurer une prise en charge globale de ces enfants : détection précoce, soins non-invasifs ou intervention chirurgicale, suivi post-opératoire et appui psychosocial.

Au Vietnam, 2 femmes de cœur prennent soin des enfants cardiaques

Ouvert à l’été 2018, le Pavillon des Enfants de Ho Chi Minh Ville donne aujourd’hui la pleine mesure de son efficacité et a déjà permis de sauver 35 enfants. Sur place, tout le monde connaît cette "maison de l’espoir". Géré avec cœur par Sœur Elisabeth, le Pavillon permet d’accueillir une dizaine d’enfants défavorisés atteints de graves cardiopathies, accompagnés d’un parent. La Chaîne de l’Espoir finance ainsi les frais de transport des enfants, le logement, la nourriture et les examens médicaux.

Les enfants sont pour la plupart opérés et suivis à l’hôpital Tam Duc de Ho-Chi-Minh-Ville où le Dr Phuong, formée à la chirurgie cardiaque il y a plus de 25 ans par le Pr Alain Deloche, les opère. Travaillant main dans la main, Soeur Elisabeth et le Dr Phuong se sont lancées un défi pour 2020 : sauver plus de 40 enfants. Un objectif qui débute bien grâce à un nouveau partenariat entre La Chaîne de l’Espoir et l’Ultra Trail du Mont-Blanc : 12 participants à cette prestigieuse course se sont déjà engagés à financer les opérations de 12 enfants.

Notre programme Équitable

Nutrition et hygiène bucco-dentaire : 2 facteurs clés de la réussite scolaire

L’année passée, nos programmes Éducation évoluaient, se recentrant sur des programmes dédiés à la santé scolaire. Parmi les facteurs déterminants pour le bon développement des enfants et leur apprentissage, on retrouve la nutrition et l’hygiène bucco-dentaire. Voici comment nous agissons concrètement pour les favoriser, à travers 2 nouveaux exemples…

Lutter contre la malnutrition pour améliorer les conditions d'apprentissage comme au Togo

Pour un enfant issu d’une famille pauvre, manger à sa faim chaque jour n’est pas toujours une évidence. Or une bonne alimentation permet d’augmenter l’assiduité et les capacités d’attention des enfants en classe. Faute de quoi, ils se fatiguent très vite et ne peuvent plus se concentrer. Afin d’assurer aux enfants de bonnes conditions d’apprentissage à l’école, La Chaîne de l’Espoir a mis en place depuis 2002 des cantines scolaires dans 10 écoles de Lomé et en assure le bon fonctionnement, aussi bien financier que logistique. Ainsi, chaque jour, les "mamans cantines" distribuent à plus 1 500 élèves un repas chaud.

En parallèle, La Chaîne de l'Espoir démarre cette année un projet d’étude pilote sur les bienfaits de la spiruline, en partenariat avec le Ministère de la Santé du Togo et l'association Antenna France engagée contre la malnutrition chronique des enfants en Afrique. La spiruline est une algue aux propriétés nutritionnelles exceptionnelles qui contient une grande partie des micronutriments nécessaires à l’organisme. Utilisée en complément alimentaire, elle permet de lutter efficacement contre les carences alimentaires, fer et vitamine A notamment. Par exemple pour un enfant, 10 grammes de spiruline peuvent représenter, suivant son poids, plus de 50 % de l'apport protéique journalier recommandé. Dans le cadre de ce projet pilote, nous allons nous concentrer sur les classes de CP de l’école primaire Adjallé de Lomé, ce qui représente environ 350 enfants âgés de 5 à 7 ans. Parmi eux, les enfants les plus anémiés bénéficieront pendant 3 mois, d'une cure de spiruline.

Mettre l'accent sur l'hygiène bucco-dentaire, comme en Thaïlande

Depuis plus de 25 ans, La Chaîne de l’Espoir mène des actions dans ce pays pour des enfants défavorisés de la province du Buriram. Et cette année, les actions pour la santé bucco-dentaire fêteront leur 20e anniversaire ! La consommation croissante de boissons gazeuses, de nectar ou encore de bonbons, couplée à de mauvaises pratiques en matière de brossage des dents, est à l’origine d’une forte augmentation des caries chez les enfants et de la dégradation de leur santé.

Pour enrayer cette évolution, La Chaîne de l’Espoir a coopéré en 2019 avec l'hôpital du district de Nang Rong, au Buriram, et développé une activité de prévention pour la santé dentaire. Elle a consisté à sensibiliser les enseignants et les élèves de plusieurs écoles. Au total, 120 enfants et 55 enseignants ont pu être formés sur cette thématique. Plus largement, ce programme bénéficiera également à une communauté plus importante à travers la transmission des bonnes pratiques : familles, amis, collègues… Par ailleurs, 3 206 enfants ont bénéficié d’un examen dentaire et reçu un traitement de base.

En 2020, La Chaîne de l’Espoir va continuer à coopérer avec les enseignants et les équipes médicales de la région pour promouvoir la santé dentaire des enfants. Ce travail s’appuiera notamment sur une collaboration avec 5 hôpitaux pour étendre ces activités de prévention dans les écoles primaires et les centres de la petite enfance et assurer un examen dentaire complet des enfants de 6 à 12 ans.

Haïti : 10 ans après le séisme, nos efforts se poursuivent

10 ans après le séisme de janvier 2010 et 4 ans après l’ouragan Matthew, La Chaîne de l’Espoir est plus que jamais mobilisée auprès de la population haïtienne.

Après une première phase consacrée à l’aide d’urgence et aux soins à apporter aux nombreux blessés, nous avons concentré nos efforts en faveur de la santé des enfants sur 10 écoles de la commune des Abricots où nous intervenons.

Notre action sur place vise à améliorer leur santé par des actions de soins et de prévention.

Cela se traduit concrêtement par : 

> LA SENSIBILISATION À LA SANTÉ ET LA FORMATION DES PERSONNES encadrant les enfants à l’éducation à la santé.

> LE DÉPISTAGE DES TROUBLES SENSORIELS de la vision, de l’audition, du langage et du comportement.

> UN CHECK-UP MÉDICAL ANNUEL pour les enfants suivis incluant des actions de prévention systématiques.

> UNE APPROCHE GLOBALE comprenant consultation spécialisée, prise en charge et suivi.

2 500 enfants bénéficient de ce programme, dont 350 enfants en maternelle grâce à un dépistage des troubles sensoriels pouvant entraver leur scolarité.