Mali : Chirurgie cardiaque pédiatrique

Coordinatrice programme : Alice Authier

Le Pr Mamadou Diarra compte toujours plus de 2 000 cas d’enfants diagnostiqués en attente d’opération et dont le pronostic vital est menacé faute de soins. L’objectif du programme de La Chaîne de l’Espoir est d’accompagner les équipes locales vers la prise en charge médicale et chirurgicale de ces enfants dans le Centre André Festoc construit à cet effet et initié en 2016.

Au Mali, deuxième plus grand pays d’Afrique de l’Ouest, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 11% des décès selon l’OMS. Chaque année, 800 à 1 000 nouveaux cas pédiatriques sont détectés sans pouvoir être pris en charge par manque de dispositif médical dédié. 

Objectifs :

  • Développer l’offre de soins dans le domaine de la chirurgie pédiatrique, et notamment de la chirurgie cardiaque, pour les enfants du Mali en pérennisant les structures conformes aux standards internationaux et pourvues d’un service de cardiopédiatrie.
  • Doter les équipes soignantes locales des équipements et des compétences nécessaires pour détecter, diagnostiquer et prendre en charge localement les pathologies cardiaques pédiatriques.
  • Rendre accessible un ensemble de soins vitaux aux enfants maliens, y compris aux plus défavorisés.

Activités :

  • Depuis 1994, la collaboration entre La Chaîne De l’Espoir et le Professeur Diarra, Directeur de l’Hôpital Mère-Enfant "Le Luxembourg" (HMEL) de Bamako, a permis de sauver près de 500 enfants malades du cœur en organisant leur transfert en France, seule réponse apportée à ce jour. 
  • En 2016, face aux besoins croissants en cardiopédiatrie et afin d’apporter une réponse technique à l’évacuation sanitaire, La Chaîne de l’Espoir a décidé de construire et d’équiper, notamment grâce à un don privé de Mme Festoc, un plateau technique dédié à la chirurgie cardiaque pédiatrique au sein de l’HMEL, le centre de référence pédiatrique au Mali. 
  • Après une phase d’étude et 15 mois de chantier, la première opération à cœur ouvert dans l'Hôpital Mère Enfant "Le Luxembourg" a pu être réalisée le 10 septembre 2018 dans les temps et comme prévu. Cette première opération, menée conjointement par une équipe franco-malienne, a été permise grâce à la mobilisation des équipes, tous corps de métiers confondus. 
  • Afin de garantir la qualité des interventions chirurgicales, des missions d’accompagnement rapproché et de formation sont assurées depuis l’ouverture du Centre André Festoc par la présence en continu de personnels bénévoles, choisis parmi les meilleurs spécialistes français et européens.