Thaïlande : Programme Education

Coordinatrice programme : Lucie Dechifre - Coordinateur terrain : Vincent Prosper

Le programme Education Thaïlande, premier dans ce domaine à La Chaîne de l’Espoir, était initialement dédié aux enfants des bidonvilles de Bangkok. La Chaîne de l’Espoir s’est ensuite engagée dans une démarche de prévention en recentrant progressivement ses activités dans la province d’origine des enfants pris en charge, le Buriram.

Ces dernières années ont été marquées par de profondes évolutions en Thaïlande tant sur le plan économique que sur les politiques sociales. Dans un rapport publié en 2016, l’OCDE et l’UNESCO constatent que le système éducatif thaïlandais est « à la croisée des chemins ». Des investissements massifs réalisés dans le secteur de l’éducation permettent aujourd’hui à la Thaïlande d’afficher des taux de scolarisation élevés. Mais aujourd’hui encore, trop d’enfants pauvres, issus notamment de zones rurales défavorisées, arrêtent l’école trop tôt. Plus nombreux encore sont ceux qui n’acquièrent pas les apprentissages de base au cours de leur scolarité. La Thaïlande arrive dans le bas du classement de la dernière enquête PISA (Programme for International Student Assessment) de l’OCDE qui évalue la qualité, l’équité et l’efficacité des systèmes scolaires. Classée 54ème sur 72 pays évalués, la Thaïlande a même régressé comparé à la précédente enquête PISA en 2012. Un système à deux vitesses s’est ainsi mis en place, aggravant encore les inégalités sociales et compromettant les aspirations socio-économiques du pays.

Au-delà des barrières économiques, la réduction des inégalités dans l’éducation passe par l’amélioration de la qualité de la pédagogie et de l’environnement scolaire. C’est pourquoi, forte de son expérience de plus de 25 ans dans le pays, La Chaîne de l’Espoir a lancé une dynamique d’adaptation et de modernisation du programme Thaïlande. Afin de réaliser ces objectifs, ce programme s'appuie sur un solide réseau d'une cinquantaine d’écoles partenaires et d’une équipe locale expérimentée.

OBJECTIFS :

  • Renforcer l’accès des enfants démunis à une éducation de qualité, dans un environnement sain et protecteur 
  • Pérenniser leur scolarisation
  • Améliorer leur santé 
  • Assurer un accueil et un accompagnement psycho-social efficace aux enfants les plus vulnérables et leur offrir un environnement propice à l'épanouissement individuel et collectif

ACTIVITES :

  • L’appui individualisé aux enfants en difficulté

Ce soutien s’adresse à des enfants défavorisés, sur la base de leurs besoins, sous la forme d’aide matérielle (uniformes, fournitures scolaires, aide au transport…) et d’un accompagnement psycho-social et familial. Il est complété par des projets scolaires qui visent à améliorer la qualité de l’éducation et de l’environnement scolaire pour l’ensemble des élèves des écoles soutenues.

  • Les projets scolaires

Pour répondre au défi de la qualité de l’éducation en Thaïlande, les 41 écoles primaires et secondaires partenaires du programme se mobilisent autour des projets scolaires. Ces projets ont pour objectif l’enrichissement des connaissances, le développement de nouvelles compétences, l’amélioration des conditions d’accueil et de la pédagogie en milieu scolaire. Ils sont mis en place avec la participation des équipes enseignantes et des élèves eux-mêmes. Parfois, ils génèrent même des revenus pour l’école.

Quelques exemples de projets scolaires qui rencontrent un succès certain auprès de l’ensemble de la communauté scolaire :

>> La bibliothèque mobile

La bibliothèque mobile cherche à promouvoir le goût de la lecture auprès de plus de 5 450 élèves dans 25 écoles et de leur transmettre les outils et compétences nécessaires pour les préparer au mieux à leur insertion sociale et professionnelle. En 2016, La Chaîne de l’Espoir a doté la bibliothèque mobile de nouveaux matériels (livres, contes, jouets, petits équipements sportifs) pour améliorer l’offre pédagogique et ludique.

>> L’enseignement de l’anglais par la phonétique

L’enseignement de l’anglais constitue un véritable défi pour la Thaïlande qui se classe 56ème sur 72 pays évalués sur le niveau d’apprentissage de la langue. Pour renforcer les méthodes pédagogiques à la disposition des professeurs, La Chaîne de l’Espoir propose aux enseignants et aux élèves des écoles partenaires une formation sur l’enseignement de l’anglais par la phonétique. Cette méthode innovante, ludique et efficace est très appréciée de tous !

>> L’apprentissage des sciences par le jeu

La Chaîne de l’Espoir fournit du matériel et accompagne les enseignants des écoles partenaires à développer expériences et expérimentations pour illustrer les cours de sciences, habituellement très théoriques et abstraits pour les enfants. Ces derniers apprennent en faisant… et en s’amusant !

>> Les clubs d’enfants

À travers des méthodes participatives renforçant l’analyse critique des enfants, ces clubs favorisent l’entraide entre élèves sur des connaissances académiques et la création de projets sur des problématiques concrètes. Dans l’école secondaire de Singha Withayakom par exemple, un club s’est constitué pour lancer des activités génératrices de revenus. Un magasin entièrement géré par les enfants a ouvert ses portes dans l’école, dont les bénéfices permettent d’apporter un soutien matériel et financier aux élèves les plus défavorisés. Des clubs comme celui-ci voient le jour dans d’autres écoles partenaires sur des thématiques aussi variées que l’apprentissage de l’anglais, l’agriculture, l’éducation sexuelle ou encore le journalisme.

D’autres projets scolaires comme les jardins potagers, les cours de cuisine, d’artisanat… sont autant de moyens d’éveiller la curiosité des enfants et de stimuler leur participation dans la classe et dans la société.

  • Santé scolaire : accès aux soins bucco-dentaires et activités de prévention

Améliorer la santé des enfants fait partie des axes d’intervention privilégiés de La Chaîne de l’Espoir. Aujourd’hui, les soins bucco-dentaires et des actions de prévention sur l’hygiène dentaire constituent le premier pilier de cette composante de santé scolaire. Elle sera amenée à se développer, notamment pour favoriser la santé sexuelle et reproductive des élèves du secondaire. 

En 2004, La Chaîne de l’Espoir a construit une maison d’accueil, "La Maison de l’Espoir", pour offrir à des enfants exposés à des situations familiales très difficiles un lieu de vie stable et sécurisant. Projet phare de La Chaîne de l’Espoir, La Maison de l’Espoir peut accueillir, protéger et accompagner jusqu’à cinquante enfants dans des situations d’extrême vulnérabilité psychosociale, familiale et affective en leur offrant un environnement propice à l'épanouissement individuel et collectif.