Soa attend une opération à cœur ouvert

Si nous n’agissons pas, cette petite fille d’à peine 2 ans est condamnée…

Soa est née à Mahajanga, un village à 600 km au nord-ouest d’Antananarivo, la capitale de Madagascar.

La fillette adore jouer à la poupée et aux petites voitures. Elle aime aussi se promener, jouer avec les autres enfants, écouter de la musique et danser. Oui, c’est une petite fille comme les autres, en apparence.

Mais Soa est née avec un trou dans le cœur. En médecine, on parle de « communication interventriculaire ». Cette malformation cardiaque a pour conséquence le passage anormal du sang entre les deux ventricules du cœur : la paroi censée les séparer n’est pas hermétique.
Résultat : le sang emprunte une mauvaise voie, ne se réoxygène pas correctement et inonde les poumons. Si l’on ne l’opère pas rapidement, Soa est condamnée…

Son seul espoir : une intervention chirurgicale  à cœur ouvert.
Malheureusement, les médecins sur place ne disposent pas des compétences et du matériel nécessaires pour réaliser ce type d’intervention.

Il faut donc la transférer de toute urgence en France où une équipe médicale est prête à l’opérer ;  une famille d’accueil est déjà mobilisée pour l’accueillir tout au long de sa prise en charge. Mais cette opération a un coût incompressible de 6200 €. Nous avons besoin de vous.

>> Je fais un don pour Soa