Revenir en arrière 13/10/2020 - appel à donissaenfant

Le petit Issa a besoin de vous

Le Dr Adama Sawadogo, formé par La Chaîne de l'Espoir, est prêt à l'opérer

Avec la pandémie de Covid-19 qui a entraîné la réquisition des hôpitaux et la suspension de certaines interventions chirurgicales, la liste des enfants en attente de soins s'est allongée dangereusement dans les différents pays d'intervention de notre association. C'est notamment le cas au Burkina Faso où le cœur du petit Issa, bientôt 3 ans, ne peut plus attendre.

Issa est à bout de souffle

Né avec une forte fièvre, Issa a souffert, à 5 mois seulement, d'une nouvelle montée de température accompagnée d'une importante perte de poids. Des examens réalisés au CHU Tengandogo laissent apparaître la triste vérité : Issa est atteint d'une persistance du canal artériel. Autrement dit, le canal artériel, petit vaisseau situé entre l'artère pulmonaire et l'aorte, indispensable à la vie du fœtus qui baigne dans le liquide amniotique, ne s'est pas refermé à sa naissance comme cela aurait dû être le cas. Une telle pathologie cardiaque nécessite une intervention rapide !

L'espoir attend au Burkina Faso

À Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, il existe désormais une équipe médicale de chirurgie cardiaque quasiment autonome. En effet, au fil des années, s'est constituée au sein du CHU Tengandogo une équipe chirurgicale de haut niveau sous la houlette du Dr Adama Sawadogo. Le chirurgien appartient à cette jeune génération de praticiens, talentueux et impliqués, qui font figure d'exemple pour la chirurgie africaine. Le Dr Sawadogo et son équipe ont été formés en Europe mais aussi au Sénégal et au Vietnam par les équipes locales elles-mêmes formées par La Chaîne de l’Espoir. Des missions d'accompagnement ont aussi contribué à leur formation. C'est ce travail de longue haleine qui explique qu'Issa pourra être opéré chez lui, au Burkina Faso, en toute autonomie par Adama Sawadogo et son équipe.

Une opération trop chère pour sa famille

Malheureusement, au-delà de ces compétences réunies, l'opération du cœur dont Issa a tant besoin s'accompagne d'un coût incompressible trop élevé pour sa famille : plus de 3 000 euros. Or, le père du petit garçon, ouvrier sur les chantiers de construction, mène une vie difficile et ses ressources sont insuffisantes pour financer l'opération qui fermera le canal artériel et sauvera son fils. C'est pour cela que nous faisons appel à vous et nous savons qu'une fois encore vous répondrez présent !

>> Je fais un don pour Issa