Afrique de l Ouest : Chirurgie de l oesophage

Coordinateur programme : Alexis Ponel

Depuis 2013, La Chaîne de l’Espoir permet à des enfants africains victimes de sténoses caustiques de l’œsophage de retrouver une vie normale, en les opérant sur le sol français. Face à la forte demande de ses partenaires médicaux africains, La Chaîne de l’Espoir a décidé de s’engager sur le terrain.

Les brûlures caustiques sont le plus souvent d’origine accidentelle et sont dues à l’ingestion par les enfants de produits liquides ou solides comportant de très fortes doses de soude caustique : savons, détergents, désherbants, produits de teinture, etc. Ces produits sont semblables à des produits inoffensifs (eau, bonbons, sucre...) et sont stockés dans des récipients ou des lieux qui ne sont pas sécurisés. Les accidents dus à la soude caustique affectent surtout les enfants âgés de 0 à 5 ans, ils provoquent de graves brûlures et lésions des lèvres, langue, intérieur de la bouche et de l’œsophage, voire de l’estomac. La très grave pathologie dont souffrent les enfants qui ont ingéré de la soude caustique se nomme la sténose caustique de l’œsophage (SCO). L’œsophage ne permet plus aux boissons et aliments de passer correctement. L’enfant ne peut plus manger sans de grandes difficultés et d’atroces souffrances. Parfois, il ne peut même plus rien avaler. Il sombre alors progressivement dans une situation de malnutrition sévère qui l’entraîne irrémédiablement vers la mort, sauf si des soins spécialisés lui sont fournis.

En avril 2017, La Chaîne de l’Espoir a organisé, en collaboration avec le service de chirurgie pédiatrique du CHU Sylvanus Olympio (CHUSO) dirigé par le Pr Jean-Pierre Gnassingbé, une première mission de formation et de prise en charge médico-chirurgicale des sténoses caustiques de l’œsophage.

Objectifs :

  • Apporter, sur le terrain, l'expertise d'une équipe médicale française pluridisciplinaire qui permette la prise en charge d'enfants atteints de sténoses de l'oesophage recrutés dans différents pays de la sous-région.
  • Renforcer in situ les capacités des chirurgiens seniors venus de Guinée Conakry, du Mali, du Sénégal, du Bénin, du Togo, et de Côte d’Ivoire.
  • Formuler une stratégie d’intervention commune entre La Chaîne de l’Espoir et ses partenaires locaux pour la régionalisation du programme en Afrique de l’Ouest.

Activités : 

  • Une équipe de 6 bénévoles, composée de 2 chirurgiens, 1 anesthésiste, 2 infirmières de salle de réveil et 1 infirmière de bloc opératoire, a été recrutée par La Chaîne de l’Espoir pour la première mission réalisée en avril 2017. En étroite collaboration avec les équipes médico-chirurgicales locales, ils ont pu opérer avec succès 7 enfants. Ensemble, les chirurgiens ont réalisé 4 plasties œsophagiennes, 2 dilatations et 1 endoscopie bronchique plus lavage et réouverture de l’oesopha-gostomie.
  • La Chaîne de l’Espoir s’est rapprochée de la Fondation Terre des Hommes Lausanne qui, depuis 2013, a développé des actions de prévention sur cette problématique en Guinée Conakry. La Chaîne de l’Espoir souhaite ainsi compléter ses expertises et mutualiser ses expériences pour formuler avec la Fondation un programme régionalisé comprenant la prévention, la sensibilisation, le plaidoyer, la formation et la prise en charge médico-chirurgicale.
  • La Chaîne de l’Espoir souhaite poursuivre l’organisation de missions de formation et de prise en charge, notamment au Mali. L’objectif, à terme, est que les pays partenaires touchés par ce fléau puissent disposer de centres de références pour ce type de chirurgie et vers lesquels ils pourront transférer leurs patients.
  • Afin qu’à terme le personnel soignant local puisse traiter en autonomie les cas de sténoses caustiques, La Chaîne de l’Espoir organise tout au long des missions une formation pratique et théorique sur la nutrition, l'endoscopie et les techniques de dilatation, l'anesthésie et la réanimation, et la chirurgie de remplacement oesophagien.