Le Pôle innovation de La Chaîne de l'Espoir

Innover à La Chaîne de l’Espoir, c’est changer les manières d’agir pour améliorer la vie d’un plus grand nombre de patients.

Pôle Innovation

Le pôle innovation de La Chaîne de l’Espoir s’emploie au quotidien à faciliter l’action de nos membres et de nos partenaires à l’aide de solutions nouvelles. Le but demeure le même : venir en aide à un maximum d’enfants vulnérables.

Ces innovations permettront la réalisation de projets d’envergure du fait de l’expérience de La Chaîne de l’Espoir, de son réseau sur le terrain dans de nombreux pays en voie de développement, ainsi que de ses relations privilégiées avec les experts médicaux dans les centres hospitalo-universitaires, en particulier pédiatriques.

L'échographie à distance

Opportunité

L’émergence du streaming dans le jeu vidéo a permis la création de hardware de captation et d’encodage vidéo live de moins en moins coûteux. La montée en performance des plateformes de vidéoconférence permet de streamer en haute résolution et de s’adapter à des débits restreints. Enfin, la croissance du haut débit dans le monde a permis au débit moyen dans le monde de dépasser 4Mbps en 2014 (+ 24% par rapport à 2013).

Notre idée : un portail de télé-échographie solidaire

Nous avons débuté par la création d’un portail de consultations échographiques en direct et à distance. Celui-ci s’adresse en premier lieu aux médecins des hôpitaux partenaires de La Chaîne de l’Espoir. Ainsi, une fois par semaine, plusieurs médecins référents en France proposent des consultations échographiques à distance à des centres demandeurs provenant d’Afrique et d’Asie du Sud-Est.

Ce projet, baptisé echoes, participe à la transformation de l’action humanitaire dans un climat international de plus en plus complexe.

Echoes permet de démultiplier notre capacité de diagnostic échographique tout en supprimant les frais de déplacement.

Grâce à echoes, les médecins peuvent participer à la mission humanitaire de La Chaîne de l’Espoir, s’engager avec nous pour la santé des enfants vulnérables sans avoir à quitter leur lieu de résidence.

echoesCARDIO

Besoin médical

La prise en charge des enfants atteints d’une cardiopathie reste un défi dans le monde entier. Dans des pays en voie de développement, les diagnostics sont souvent en retard en raison du manque des programmes de dépistage et de personnel formé (OMS).

Près d’1 patient sur 10 parmi ceux qui sont opérés à La Chaîne de l'Espoir est mal diagnostiqué dans son lieu d’origine. Les conséquences de ces mauvais diagnostics sont terribles pour ces enfants. L’échographie, "le juge de paix" est l’examen déterminant pour le diagnostic préliminaire. La difficulté majeure reste la formation du manipulateur et sa capacité à interpréter les images. Pour La Chaîne de l’Espoir, les conséquences sont importantes car elle a un réseau de plusieurs hôpitaux dans le monde. Dans ces hôpitaux, les médecins cardiologues ont une très bonne formation. Cependant, leurs équipes sur place grandissent et ont également besoin de se former, et les médecins partout dans le monde ont parfois besoin d’avoir un second avis de la part d’un confrère.

Ils sont déjà connectés...

Depuis 2015, plus de 2000 patients ont été vus par nos médecins experts à Paris et en France. Nous nous connectons régulièrement avec les centres de Bamako, Cotonou, Kaboul, Phnom Penh et Maputo à travers la plateforme echoes. Nous avons également démarré notre collaboration avec la Guinée, le Sénégal et le Vietnam qui se sont connectés pour participer à nos consultations à distance à plusieurs reprises.

 

À ce jour, les séances echoes sont menées par 7 médecins experts, dont le Pr Daniel Sidi, le Pr Alain Berrebi et le Dr Nadir Benbrik.

 

echoesGYN

Selon l’OMC et l’UNICEF, environ 830 femmes meurent chaque jour des suites des complications survenant lors de leur grossesse ou au moment de leur accouchement. Au même titre, les rapports de ces organisations indiquent que 7000 nouveaux nés décèdent chaque jour.

Ces chiffres alarmants le sont d’autant plus que la majorité des causes de ces décès pourraient être diagnostiquées, et donc évitées, à l’aide d’un examen échographique précoce

Face à ce constat, et fort de nos 3 années de consultations échographiques dans le domaine de la cardiologie dans le cadre du projet echoesCARDIO, nous avons décidé d’étendre notre champ d’action au secteur de la gynécologie et de l’obstétrique.

Notre but est de faciliter l’accès à l’échographie aux femmes enceintes vivant dans les pays en voie de développement, afin de réduire le nombre de décès.

Le programme echoesGYN débutera officiellement à la fin du mois de juin 2018 avec une première consultation organisée avec l’Hôpital Mère Enfant de Bingerville (Côte d’Ivoire) et menée par le Pr. René Frydman. Une consultation avec le docteur Azadah Yakoub et le Centre Mère/Enfant de Kaboul (Afghanistan) est prévue pour le mois de juillet.

>> Découvrez en vidéo notre projet echoesGYN

Notre vision

Dans les mois à venir, nous espérons pouvoir compter des centaines de consultations solidaires chaque semaine par le biais de la plateforme, sur laquelle les hôpitaux respectant le cahier des charges pourront se greffer, même hors du réseau initial de La Chaîne de l’Espoir.

Assurer le suivi, consolider les liens, développer notre réseau

Le Pôle innovation est également engagé avec ses prestataires partenaires dans la conception d’un logiciel de suivi des patients.

Ce logiciel présente de nombreux avantages :

  • Centraliser et sécuriser les données des patients traités par les différents programmes de La Chaîne de l’Espoir.
  • Constituer une interface de travail entre La Chaîne de l’Espoir et les autres ONGs impliquées dans la télémédecine, en permettant une collaboration toujours plus étroite sur les différents cas requérant un diagnostic échographique.
  • Extraire des données statistiques plus précises à l’aide de cette nouvelle base de données, pour mieux évaluer notre travail et publier nos résultats.

Ce logiciel de suivi des patients sera la pierre angulaire de l’action du Pôle innovation pour l’année 2018. Nous avons l’intime conviction qu’un tel projet bénéficiera à l’intégralité des acteurs de La Chaîne de l’Espoir, et donc aux enfants vulnérables que nous aidons sur le terrain au quotidien.

La E-formation, un maillon essentiel de la chaîne

Puisqu’une action n’a de sens que si elle produit des conséquences durables, La Chaîne de l’Espoir place la formation du personnel médical local au cœur de ses missions. En effet, son but est de lui enseigner les savoir-faire nécessaires à son autonomie.

C’est la raison pour laquelle le Pôle innovation s’attèle aujourd’hui à développer des outils afin de rendre la formation médicale accessible au plus grand nombre. Dans cette optique, le numérique est un formidable allié.

Une plateforme de e-learning dédiée à La Chaîne de l’Espoir à destination du personnel médical local, est en cours de création.
Nous développons également des solutions d’enseignements complètes adaptées aux besoins des pays où l’accès aux moyens de communication moderne est limité.

Bien que le terme d’innovation puisse paraître abstrait, le Pôle innovation de La Chaîne de l’Espoir s’emploie à lui donner une véritable signification opérationnelle dans chacun des projets qu’il entreprend.

Finalement, s’il fallait résumer notre travail en un mot, ce serait "curiosité" : nous cherchons, nous identifions et nous concrétisons des solutions innovantes pour les équipes de La Chaîne de l’Espoir.